JAC 2017 #1 – Wimereux – La Pointe aux Oies : Ramassages 2017, Première !

Bonjour à tous et à toutes.

Çà y est, c’est reparti pour un tour.

Nature Libre recommence les Journées d’Action Citoyenne – les fameuses JAC – avec un programme qui sera chargé cette année. Les 12 ramassages mensuels seront accompagnés de 6 nettoyages exceptionnels, sans compter ceux avec les structures qui le demandent et les initiatives des bénévoles et d’autres associations.

En ce dimanche 22 janvier, le froid nous attend avec un soleil éclatant, ce qui compense un peu. La tente est montée par Thomas, le premier montage de tente de l’année. Le matériel est posé, pendant que les bénévoles arrivent.

Ce n’était pas trop difficile à trouver, avec toutes les indications données dans les messages sur Facebook. Mais on ne sait jamais, il y a toujours des personnes qui se trompent :). De plus, des panneaux montrent le chemin vers le point de rassemblement.

16112800_1421786597892581_2793012994410398322_o

      Consignes expliquées par Thomas

« Bonne année et merci d’être venus nombreux pour cette première JAC ! », commence Thomas. Nombreux, c’est le cas de le dire : près d’une soixantaine de personnes ont répondu à l’appel, des chiffres très importants correspondant aux plus grosses JAC de l’année dernière – comme en octobre avec Let’s Do It France et Lille.

Les habitués côtoient les nouveaux. Ceux-ci écoutent attentivement les consignes de sécurité – ne voyez pas Thomas en hôtesse de l’air non plus quand même – et les recommandations sur la récupération des déchets. Les bois peints, les médicaments et seringues, les plastiques, les métaux… Tout y passe.

Les habitués, quant à eux, commencent à prendre les affaires et à se dispatcher sur les différentes zones à traiter. Et il est l’heure de se mettre au travail.

Avec les tempêtes de l’hiver, les marées et les vents ont rapporté les déchets dont nous leur avons fait don, si nous pouvons appeler çà des dons alors que ce sont des cadeaux empoisonnés. La laisse de mer est très touchée, tous les déchets se retrouvent emmêlées dans les algues, bouts de bois et cailloux.

16178459_1421800224557885_1607579228590773637_o

      Ammophila arenaria purgamentae

Certains comprennent la difficulté de nettoyer les plages et tous les endroits en général : la plupart des objets polluants sont de petites tailles – de l’ordre du centimètre -et les gros objets ne sont qu’une très modeste partie de la collecte. Il faut s’abaisser et se relever bon nombre de fois durant les deux heures que durent le nettoyage, mais lorsque l’on voit le résultat, nous sommes ravis d’avoir fait des efforts.

Les choses habituelles sont présentes : bouchons, morceaux de tuyaux, plastiques issus de barquettes ou de contenants, bouteilles, morceaux de bois peints… Mais, comme dans tout ramassage, d’autres déchets sortent du lot : un pneu plein qui date ou une grande plaque de plus de 50 kg ! Parfois, nous nous demandons comment est-ce arrivés là – entre le dépôt sauvage ou le retour sur les côtes.

Deux heures de passées. Le soleil d’hiver commence à être bas, il est temps de rentrer et de peser. Nous transvasons les sacs peu remplis dans ceux qui le sont plus, afin de récupérer les sacs et d’éviter d’en user trop pour peu de choses – nous n’allons pas rentrer dans un cercle vicieux de surconsommation non plus – et ils seront utilisés pour la prochaine.

Le repos du guerrier commence, pendant que quelques uns font la pesée. Un bénévole fait les noeuds des sacs, pendant qu’un autre calcule la masse avec le peson et un dernier prend en note les valeurs données. Les résultats sont vérifiés par deux ou trois personnes, afin d’éviter toute erreur. Les odeurs de café, de thé et de gâteux emplissent l’atmosphère, réchauffent les corps pendant que les discussions réchauffent les esprits.

Le résultat est donné :

445 kg de déchets ramassés en ce jour.

Résultat de la collecte du jour.
 Résultat de la collecte du jour.

Presqu’une demi-tonne d’objets artificiels pour un premier nettoyage ! Et encore, cela ne représente qu’une goutte parmi la pollution quotidienne.

Vous pouvez voir les photos prises durant ce jour – le photographe n’étant pas là, la centaine de clichés promise n’est pas là. Mais il sera de retour prochainement.

Mais nous ne perdons pas espoir de régler ce problème des déchets. Sinon nous ne serions pas là, encore, après 10 ans, en continuant éperdument nos actions. Afin de protéger les paysages et la Nature sur notre jolie Côte d’Opale.

Nous nous retrouvons pour un nouveau nettoyage : Dimanche 29 janvier, à Tardinghen – Dune d’Aval, de 14h15 à 16h15, pour un nettoyage qui ne rentre, certes, pas dans le cadre des JAC mais qui se déroule sur une plage que nous affectionnons particulièrement.

Écologiquement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s