JAC#9 – Nettoyage de la plage de Dannes/Mont-Saint-Frieux – 24/09/2017

Bonjour à toutes et à tous.

Aujourd’hui, grosse journée en prévision. Deux nettoyages, un le matin à Dannes, et un l’après-midi, à Écault. Mais pour l’instant, nous allons parler de notre événement matinal avec Eden62. Troisième année que nous organisons avec eux cet événement.

Dannes voit, pour la seconde fois de l’année, arriver des bénévoles de Nature Libre sur sa plage. En février, nous avions collecté environ 500 kg de déchets dans les fourrées, le bas des dunes et derrière les bunkers.

IMG_2894-min

A 9h45, une vingtaine de bénévoles est déjà présent. Autant d’habitués que de primo-ramasseurs, attendant le petit Thomas et son véhicule loué. Les gants, la tente, les sacs sont dans le fourgon tout comme la laisse de mer de présentation. Mais il arrive dans les temps, accompagné d’Harmonie, notre Service Civique.

Chacun met à la main à la pâte pour l’installation, avec la tente qui prend le plus de temps. Toutefois, cela ne prend que quelques minutes et nous sommes prêts pour le petit topo d’avant-nettoyage. Les gants se distribuent, les sacs passent de main en main, les conversations s’enchaînent, les verres de café aussi. Les photos de groupe sont prises tant que les gens sont bien coiffés, car par la suite ce ne sera plus le cas.

Deux groupes se forment. Le plus important part en direction d’Écault alors que le second s’en va vers Hardelot. Les enfants courent sur la plage, mais participent aussi à la collecte. Les sacs se remplissent doucement mais sûrement. Certains reviennent déjà avec des cordes, des caisses et des gants comme Gérald.

IMG_2906-min

Le tas grandit et après une heure, c’est l’équivalent d’un nettoyage moyen qui a été ramassé. De petits déchets, des boulettes de paraffine jaune – dont on aura la présence pendant encore des années, des filets à moules, des bouchons remplissent le ventre blanc ou noir (en plastique). Les animaux sur le bunker regardent, impassibles, les hommes et les femmes penchés vers le sol.

Notre ami d’Eden62, Geoffroy, vérifie la faune et la flore du coin. Un fou de Bassan, des phoques et des veaux marins, des mouettes montrent leurs trombines durant la collecte. Nous discutons sur les espèces locales, un oiseau dont nous n’avons pu définir l’espèce (du fait de l’absence de photo) et sur les chauve-souris qui peuplent notre région. Pour l’anecdote, ce sont des insectivores qui vivent sur les arbres et dans les grottes.

IMG_2927-min

Un spectacle étonnant voit le jour. Comme nous avions récupéré une belle corde tressée, encore en bon état, des personnes souhaitaient en avoir une partie pour décorer la maison. Tel un boucher, Jean-Baptiste, muni d’une scie japonaise, découpais des morceaux plus ou moins longs, afin de les distribuer – à un couple de personnes âgées qui se promenaient par là. « Et avec çà, ma petite dame ? » aurait une phrase applicable à cette situation quelque peu cocasse.

Les minutes s’égrainent, nous rapprochant vers la fin du nettoyage. Les sacs sont remplis de tout, et surtout de sale. Les déchets s’entassent à côté de la tente, où se sustentent les bénévoles. Les regards se tournent vers ce Mont des Tritus, dont les emballages sont noués pour la pesée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La balance est amenée, le peson également. Tout y passe :

  • Une caisse vide de visseuse ;
  • Une perche pour flotteurs ;
  • Un casque de chantier ;
  • De la paraffine blanche (la jaune est en petits morceaux) ;
  • Un outil qui ressemble à un très grand peigne…

Après une dizaine de minutes, le tas est pesé et les sacs ramenés plus haut, pour faciliter leur récupération par les instances publiques. Une famille belge, qui nous a aidé, arrive en dernier pour donner le dernier sac et le dernier bidon.

En tout, nous avons ramassé :

511 kg de déchets à Dannes.

1/2 tonne en 2h15… Soit environ 9 kg par personne, comme si chaque bénévole portait un bébé de 10 mois avec lui – ne voyez aucune allusion infanticide.

Mais le travail est loin d’être terminé, les ami-e-s. Une deuxième collecte nous attend, avec l’ADMR62, à la plage d’Écault.

Écologiquement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :