Nos actions

Pourquoi ramasser ces déchets ?

C’est une problématique à la fois mondiale et locale. Au quotidien, sur le court terme et sur le long terme. Et transversale car elle touche de nombreux domaines comme l’économie, le social, l’écologie bien sûr.

Faisant partie de notre vie, les déchets deviennent pourtant de plus en plus présent dans notre environnement. D’ici 2050, dans les océans et les mers du globe, la masse de plastique et de déchets en général sera plus importante que celle des animaux peuplant les eaux, selon la Fondation Ellen McArthur. Autant dire demain.

Des millions de tonnes de déchets sont émis chaque année sur toute la planète et seulement une partie d’entre eux est effectivement recyclé et remis dans le circuit de production industrielle ; le reste se retrouvant dans les incinérateurs, en enfouissement, les décharges à ciel ouvert et dans la nature. Et ces objets indésirables polluent les écosystèmes, occasionnant des dégâts à la faune et la flore, souvent de façon irrémédiable.

Ceci rend urgent la résolution de cette problématique en réfléchissant sur notre manière de consommer, sur la nature de ce que nous produisons et rejetons et l’impact de ces objets sur notre environnement. Un sujet à plusieurs facettes qu’il faut traiter de toute urgence ! Et seules l’action et l’éducation peuvent aider à résoudre cette problématique.

Agir sur plusieurs points

Pour expliquer aux personnes le problème des déchets et, dans une considération plus large, protéger l’environnement, nous agissons en proposant au public plusieurs types d’action.

Les Journées d’Action Citoyenne

Aussi appelées JAC, elles sont le moteur de l’association. A caractère mensuel, elles se situent en majorité dans le Parc Marin Régional des Estuaires Picards et de la Mer d’Opale – d’Audresselles à Etaples pour cette année. Cela fonctionne en un nettoyage de deux heures, ouvert à tous – sans inscription ni adhésion, regroupant en moyenne une cinquantaine de personnes et cela va en croissant au fur et à mesure des années. Tout se finit avec un goûter, animé par des discussions, et une pesée pour transmettre après les données au Parc pour analyse.

Les nettoyages dits « ponctuels »

Ces ramassages ne rentrent pas dans le cadre des premiers cités pour plusieurs raisons : ils durent une demi-journée et regroupent ainsi plus de monde. De plus, ces événements ont lieu sur des communes dont nous avons moins l’habitude d’agir : campagne, villes nouvellement intégrées dans le dispositif… Ils sont l’occasion de montrer, à des personnes qui ne peuvent d’ordinaire se déplacer sur nos côtes, l’impact de nos rejets polluants sur notre littoral adoré.

Les ateliers écocitoyens

Emmanuelle propose des ateliers écocitoyens pour créer ses produits de nettoyage ou de la vie de tous les jours, pour éviter de produire plus de déchets que de raison. L’intérêt de ces ateliers réside dans la lutte en amont de la problématique des déchets : pour ne pas à retrouver ce que nous produisons sur nos côtes, il est temps de réduire notre consommation de contenants et de ressources. Les ateliers sont des rendez-vous au public, abordable au niveau du prix (2 euros « l’entrée ») pour financer l’achat des ingrédients.

Les nettoyages avec des structures privées ou publiques

Nous sommes aujourd’hui contactés par des structures privées ou publiques, de France ou de Belgique, pour accompagner des personnes en difficulté, des écoliers ou des membres d’associations lors de nettoyages sur notre littoral. Cela permet à la fois de faire découvrir à ces personnes les enjeux de ces prochaines années en matière d’environnement et, pour nous, d’avoir les moyens de développer encore plus l’association et de proposer d’autres activités comme celles-ci. Deux tarifs sont proposés :

  • 170 euros pour l’action pour une structure située dans le périmètre du Parc Naturel Marin des Estuaires Picards et de la Mer d’Opale,
  • 250 euros pour une structure en dehors de celle-ci.

Un programme sera disponible d’ici peu pour détailler les informations proposées.

%d blogueurs aiment cette page :